A retrouver dans le numéro de mars d’Illimité, le magazine gratuit des cinémas UGC.

Après CLOCLO, voici notre Top 10 des films qui pourraient attirer dans les salles obscures les fans de cet amoureux de la lumière.

10) Mèche folle : Laque, shampoing aux œufs, huile de jojoba… De la mythologie de Samson à la mythomanie des fans de Justin Bieber, Mèche folle passe au peigne fin les relations  capillaires des idoles de la jeunesse. Un voyage décoiffant au cœur des racines du mâle, sublimé par la pellicule.

9) ClauDettes et Emprunts : Suite au décès de leur unique employeur, la descente aux enfers de 4 danseuses qui, ne sachant exécuter qu’une dizaine de chorégraphies en bottes à paillettes, se voient refuser tout reclassement. Ken Loach et Cédric Klapisch se disputeraient les droits pour adapter le projet à l’écran.

8 ) Le téléphone pleure : dans le rôle de Claude François, Xavier Niel porte à bout de bras cette belle histoire de réseaux avec un argument marketing fort : pour ceux qui touchent le RSA, la place de cinéma sera à deux euros. Les délais de portabilité à l’écran demeurent cependant assez flous.

7) Mort subite : Un quinquagénaire se lève, bouscule sa femme, elle ne se réveille pas. S’en suit alors la pire journée de sa vie : alors que tout est gris dehors, il va jouer à faire semblant que tout va bien. Le film prend une tournure assez sordide quand, le soir venu, comme d’habitude, il entreprend de lui faire l’amour.

6) Belles, belles, belles (les filles tu sais méfie-toi, c’est pas ce que tu crois) : Harry Roselmack plonge dans le milieu transexuel pour une nouvelle enquête en immersion – celle-ci l’emmènera des profondeurs du Bois de Boulogne aux hauteurs mal famées des collines d’Hollywood.

5) If I had a Hummer : CLo’Mo’Fo’, gangsta rapper torturé, arpente les rues de Los Angeles avec une profonde obsession : cogner la nuit, cogner le jour, mettre tout son cœur à détrousser les passants afin de placer son père, sa mère, ses frères et ses sœurs à l’abri dans un Hummer. Une certaine idée du bonheur.

4) Alexandrie, Alexandra, Alejandro et Alexandrins : Lady GaGa reprend les plus grands titres de Cloclo dans un biopic musical écrit dans le style de Jean de LaLa Fontaine. Un OVNI conceptuel tourné sans répétitions.

3) Disjoncté 2 : Jim Carrey est la tête d’affiche de ce court-métrage de sensibilisation aux dangers des prises électriques dans les salles de bain. Une production de l’INPES.

2) Reprises de volés : n’arrivant plus à déterminer légalement quel artiste a le plus repris les chansons des autres, les ayant-droits de la Motown affrontent les ayant-droits de Claude François lors d’un match de foot où tous les coups sont permis.

1) La malédiction du double prénom. Le fait d’avoir un prénom en guise de nom de famille est-il un facteur de déterminisme social ? Pour trancher cette question brûlante, ce documentaire scientifique s’appuie sur des analyses biographiques poussées ; outre Claude François, les scientifiques se penchent sur les destins de Pierre Richard, Allan Theo, Emile Louis, Mireille Mathieu, Thierry Rolland, Francky Vincent, Guy Georges, Ricky Martin et Jean-Louis David.

4 commentaires

  1. [...] top: "+=100" }, "slow"); //.effect("bounce", { times: 5}, 300); }, 1000); }); haterz.fr – Today, 4:17 [...]

  2. Nice.

  3. Il manque « Indouchable » je pense.

  4. Hahaha bien vu Yann

Hé, crache ton com'

Twitter @HaterzFr

    recherche

    newsletter