Dans leur numĂ©ro de juin, la rĂ©daction d’IllimitĂ©, le magazine des cinĂ©mas UGC, nous a demandĂ© d’Ă©tablir une playlist de 7 morceaux.

On a donc sorti une liste de musiques qui nous avaient marquées dans des flims. Si ça vous intéresse, les morceaux entiers (et nos commentaires) sont en dessous. Et pour une fois, on est genre un peu sérieux.

Midfield General – Disco Sirens (Turn it Loose)

Les 16 meilleurs breakdancers du monde s’affrontent pour gagner le titre suprĂŞme. Jeu vidĂ©o? Fiction? Non : Turn it Loose est un documentaire, et mĂŞme, l’un des meilleurs qu’on ait vus de notre vie. Emotion, action, slow motion : le battle final se joue sur ce titre. Et vous vous en souviendrez longtemps.

Ice Cube – Ghetto Bird (Menace II Society)

Un cri rauque et un vol qui ne dĂ©passe pas les frontières des quartiers populaires de Compton. Un son rugueux comme le goudron de l’autre Californie, celle oĂą l’on verse de la bière par terre et oĂą les basses martèlent comme une rafale d’AK47 : oiseau de mauvais augure, le Ghetto Bird fera grandir une gĂ©nĂ©ration dans l’ombre de ses ailes.

Bob Dylan – The Times Are a-Changin (Watchmen)

L’intro de Watchmen est l’une des sĂ©quences les plus fascinantes de ces dernières annĂ©es. En particulier pour cet harmonica lancinant qui revient entre chaque couplet, comme une cornemuse irlandaise qui annonce le dĂ©cès d’une ère – et des superhĂ©ros tels qu’on les a connus.

The Outfield – Your Love (Adventureland)

Avec Your Love, The Outfield capture l’essence même de l’adolescence célébrée par Adventureland : fête foraine en été, filles trop jolies pour nous parler et envie d’être tellement plus vieux, sans savoir qu’on le regrettera déjà. Alors rien que pour ça, on les remercie.

The Doors – The End (Apocalypse Now)

Un plan fixe sur l’orĂ©e d’une jungle brutalement calcinĂ©e au napalm. Martin Sheen en slip, dĂ©chirĂ© au whisky, pète un plomb dans une chambre d’hĂ´tel. Le climat tropical qui transpire sur chaque millimètre de pellicule. C’est le dĂ©but du film, mais Jim Morrison nous avertit d’emblĂ©e : This is the End.

Beethoven – Symphonie nÂş 7, II Allegretto

Le mouvement II de cette Ĺ“uvre classique prendrait aux tripes un Ă©ventrĂ©. A cet effet, il s’est vu utiliser dans une trentaine de films : « Irreversible », « Des hommes et des Dieux », « Le discours d’un roi »… A chaque fois, il fait mouche : dimension dramatique exaltĂ©e et chair de poule garantis.

Blood Red Shoes – It’s Getting Boring By The Sea (Scott Pilgrim vs. The world)

Deux regrets concernant le film adaptĂ© du comics. 1) Il n’a pas rencontrĂ© le succès mĂ©ritĂ© (de notre point de vue de fanboys). 2) Ce morceau terriblement punchy des Blood Red Shoes n’est employĂ© qu’en fond sonore, lors d’une sĂ©quence. Depuis qu’on a chopĂ© la BO, on se soigne du regret n°2. Et on a des acouphènes.

[BONUS DANS LE BONUS]

Pour le numéro double de juillet-août, on nous a aussi demandé notre morceau préféré pour cet été.

Le voici:

Drake feat. The Weeknd – Crew love. Meilleur morceau de RnB de 2011. Et parce qu’en tant que crew de haterz egocentriques, on adore entendre chanter « they’re lovin’ the creeeeeeew« .

2 commentaires

  1. Jolie selec !
    Ma hidden gem: The Little Things, une chanson rock de Danny Elfman dans Wanted, l’occasion pour lui de lâcher les pitreries de Burton et de devenir sĂ©rieux. Du bon matos.
    http://youtu.be/leJAPiaCx2c

  2. Le lien youtube pour Crew Love est plĂ»tot de mauvaise qualitĂ© ( plus lent que l’original) ;)
    Amicalement !

Hé, crache ton com'

Twitter @HaterzFr

    recherche

    newsletter